Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Recherche

Tous Les Articles

17 octobre 2008 5 17 /10 /octobre /2008 12:38



Au plein coeur d'une crise financière, où des multimilliardaires deviennent de tristes multimillionaires...
Certains dirigeants d'entreprise en difficulté vivent plutôt bien la chute de valeur de leur entreprise. A commencer par les dirigeants de la banque américaine AIG qui se sont vus passer un plutôt agréable week-end dans un hôtel de grand standing en californie avec soins de balnéothérapie en prime. Leur note de frais s'élève à quelques peu...400 000$ (dont 120 000 rien que pour les frais de bouche). Somme ridicule comparé au 80mds$ déboursé par l'Etat seulement 48h avant pour l'empecher de couler...
Drôle de manière de célébrer cette aide...


Bon, on vous l'accorde, y'a pas de quoi faire un article avec seulement AIG...


Après quelques recherches effectuées par nôtre reporter dans les grands hôtels et restaurants* à travers la France, nous nous sommes aperçus qu'AIG n'était pas les seuls.
En effet, le comité directeur de Dexia, banque franco-belgo-luxembourgeoise rachetée en partie par l'Etat, s'est faite une petite "réunion de travail" (comme il disent dans les affaires) dans le restaurant de grand Luxe "Louis XV".
Montant de l'addition: 200 000€.


Continuons avec Fortis, racheté par la la BNP alors qu'elle était à deux doigts de déposer le bilan.  Fortis fait encore plus fort que sa concurente Dexia, puisque la veille de la "réunion de travail"  était invité une 50aine de courtiers de la branche assurance de Fortis (au Louis XV toujours)
Montant de l'addition : 150 000€.


Pourquoi s'arreter en si bon chemin ?


Daniel Bouton (PDG de la Société Générale) s'est permis de lever ses stock-option car il devait "régler ses impots".
Montant de la plus-value : 1,3M €, vous voilà rassuré pour lui.


Pendant ce temps-là les casinos vivent un terrible drame, puisque les établissements auraient perdu 20 à 30% en un an...dur dur la vie !



Il n'y avait pas de quoi vous faire du soucis pour nos responsables de la haute finance...ils ne sont pas près de se faire des cheveux blancs.
A ce propos Christine Lagarde fait tout pour rassurer les épargnants français. Lors d'une interview réalisée par David Pujadas.
D.P. : "L'estimation qui chiffre à 20mds d'€ l'exposition des banques françaises à la crise financière est-elle toujours d'actualité ?"
C.L. : "...euuuh..."



*Par soucis de transparence nous vous communiquons la note de frais de nôtre reporter durant ces 10 jours d'investigation : 85 324,92€.  Il est inutile de vous préciser que le Canard Libéré a pu revivre après un reflouage de l'Etat qui nous a gracieusement débloqué 50 000€, car selon nôtre cher Président il faut avoir des médias forts.

Partager cet article

Repost 0
Published by Ben et Yo - dans Le Canard Libéré
commenter cet article

commentaires

Deborah 22/10/2008 09:16

Eh oui, en prériode de crise ils ont besoin de réconfort!!.... au frais du contribuable, mais qu'importe!!!.... Les pigeons n'ont rien a dire!...BOnne journéeDeborah

fabius 20/10/2008 17:35

ahahahahah  il est drole ton titre....